Original paper

Das Becken der unteren Donau als eiszeitliches Rückzugsgebiet der Fischfauna

Banarescu, Petru

Kurzfassung

Die Süßwasserfischfauna des unteren Donaubeckens besteht fast ausschließlich aus dort vor der Eiszeit lebenden Arten. Nur für sehr wenige Arten (Leuciscus borysthenicus, V. vimba carinata, Chalcalburnus chalcoides mento) kann man eine nacheiszeitliche Einwanderung aus dem Osten (aus den versüßten Teilen des Schwarzen Meeres) annehmen, nicht aber aus dem Süden. Es gibt im Becken der unteren Donau, neben bemerkenswerten Endemismen (Cobitis romanica und besonders Romanichthys valsanicola) auch zwei typische voreiszeitliche Relikte, die südlich des Donaubeckens fehlen: Umbra krameri und Cobitis elongata. Die meisten Fischarten, die auch südlich des Donaubeckens vorkommen, sind dort rezente Einwanderer aus dem Norden. Das Donaubecken war ein wichtiges Zentrum für die postglaziale Besiedlung des Ostseebedckens mit Süßwasserfischen. Besonders die Flußbewohner - Alburnoides bipunctatus, Barbus barbus, Chondrostoma nasus - sind nacheiszeitlich aus der Donau ins Ostseebecken eingedrungen. Aspro asper aus dem Rhônebecken ist vom donauischen A. streber artlich verschieden; im Rhônebecken war er schon voreiszeitlich vorhanden. Die im unteren Donaubecken fehlenden Fische Leuciscus souffia agassizi, Rutilus pigus virgo, R. frisii meidingeri und Vimba elongata stellen im oberen Donaubecken keine nacheiszeitlichen Osteinwanderer dar, sondern sind dort mindestens seit einer Zwischeneiszeit vorhanden.

Résumé

Dans le bassin du Danube inférieur vivent 57 espèces de poissons, à part celles d'origine marine récente. 23 de ces espèces ne vivent pas dans les bassins fluviaux situés au sud du Danube, ce qui prouve qu'elles ont un âge préglaciaire dans le bassin de ce fleuve; deux de ces espèces sont de typiques reliques tertiares: Umbra krameri et Cobitis elongata, tandis que C. romanica et Romanichthys valsanicola sont endémiques dans le bassin du Bas-Danube. La majorité des poissons qui vivent aussi au sud du Danube y ont récemment pénétré et proviennent du Danube. L'auteur est donc d'avis que la majorité des poissons habitant aujourdhui le bassin du Danube inférieur y habite depuis la fin du Pliocène. Il n'y a que peu d'espèces qu'on pourrait considérer des immigrants post-glaciares (Leuciscus borysthenicus, Chalcalbumus Chalcoides menta et surtout Vimba vimba carinata), mais ces espèces sont venues de l'est, des eaux saumâtres de la Mer Noire, et pas du sud. Le bassin du Danube a été un centre important pour le peuplement postglaciare du bassin de la Mer Baltique avec des poissons d'eau douce, surtout avec des poissons de rivière (Alburnoides bipunctatus, Barbus barbus, Chondrostoma nasus). L'Aspro asper (=A. apron) du bassin du Rhône est une espèce distinct de l'Aspro streber du Danube et habitait le Rhône déja avant l'époque glaciaire. Les espèces Leuciscus souffia agassizi, Rutilus pigus virgo, R. frisii meidingeri et Vimba elongata (=V. melanops auct.) manquent dans le bassin du Danube inférieur; l'auteur est d'avis que ces espèces ne sont pas des immigrants postglaciaires dans le bassin du Danube supérieur, mais bien qu'elles y habitent au moins depuis une époque interglaciare.

Keywords

FischfaunaDonauEiszeitSchwarzes Meer