Original paper

Untersuchungen über die Oligochaeten im rumänischen Sektor des Donaubassins

Popescu-Marinescu, Virginia; Botea, Francisc; Brezeanu, Gheorghe

Kurzfassung

Die Oligochaeten sind im Benthal der Donau stark vertreten. Im rumänischen Sektor wurden bis jetzt 55 Arten bestimmt, die 8 Familien angehören. Die in bezug auf Frequenz und als Fischnahrung wichtigsten Oligochaetenarten in der Donau gehören zu den Tubificiden und Naididen. Die Hauptfaktoren für die Verbreitung der limikolen Oligochaeten sind: Art des Bodengrundes, Stärke der Wasserströmung und in geringem Ausmaß die Versalzung und der Sauerstoffgehalt des Wassers. Die Mehrzahl der Oligochaetenarten im rumänischen Donausektor sind eurytope Arten, die aber einen gewissen Bodengrund bevorzugen. Wenige Arten, wie zum Beispiel Proppapus volki (auf Sand) und Branchiura sowerbyi (auf Schlamm) sind stenotype Arten. Die meisten Oligochaeten des unteren Donaubassins bevölkern speziell die Ufergegend mit schlammigem oder steinigem Untergrund mit Periphyton. Die Mehrheit der Oligochaeten bevorzugen geringe Tiefen bis 5 m. Ein großer Teil der Oligochaeten im unteren Donaubassin trotzt den großen Unterschieden der Wasserströmung. Eine typische Art der starken Strömung ist Proppapus volki, in schwacher Strömung findet man dagegen Branchiura sowerbyi. Die meistverbreiteten Oligochaetenarten im unteren Donaubassin sind: Limnodrilus virulentus, Peloscolex ferox, Tubifex tubifex, Limnodrilus claparedeanus und Limnodrilus udekemianus. Die Oligochaeten bilden eine wichtige Nahrungsbasis für die bodentierfressenden Fische, besonders für die Cypriniden.

Résumé

Les auteurs nous exposent les résultats des leurs études sur la biocenose des Oligochètes dans le secteur roumain du bassin de Danube inférieur. Appuyés sur un materiel provenant de 359 prises recoltées par divers collectifs entre les années 1958-1962 les auteurs arrivent aux résultats suivants. Ils déterminent un nombre de 47 éspèces (8 éspèces determinées par les autres auteurs); les plus importantes éspèces dans le Danube appartiennent aux tubificides et naididées. Le rôle principal dans la distribution des Oligochètes limicoles jouent la nature du facies, la profondeur de l'eau, la vitesse du courant, dans une mesure plus petite la salinité de l'eau et la concentration de l'oxigène dans l'eau. La majorité des éspèces d'Oligochètes dans le secteur roumain sont euritopes, mais avec la préférance pour un certain facies. Peu de formes comme par ex.: le Proppapus volki (sur le sable) et la Branchiura sowerbyi (sur le limon) sont sténotopes. La majorité des Oligochètes du bassin danubien inférieur se trouvent dans les regions riveraines sur les assises limoneuses ou pierreuses avec le pèriphyton. La majorité des Oligochètes préférent les profondeurs petites de l'eau, jusqu' 5 m. La majorité des Oligochètes du bassin du Danube inférieur dans le secteur roumain supportent des variations considérables du courant. Une éspèce typique de courant puissant est le Proppapus volki, mais de courant faible est la Branchiura sowerbyi. Les éspèces d'Oligochètes les plus répandues dans le bassin du Danube inférieur, dans le secteur roumain sont: Limnodrilus virulentus, Peloscolex ferox, Tubifex tubifex, Limnodrilus claparedeanus et Limnodrilus udekemianus. En fonction de conditions hydrologiques, morphogéographiques et chimiques des diverses régions du bassin danubien les éspèces presentent de variations. En tenant compte de ces facteurs dans nôtre exposée nous montrons les caracteristiques d'Oligochètes dans les régions suivantes: a) Zone Coronini-Orsova (km 1042-957); b) Zone Calarasi-Braila (km 385-170); c) Zone Braila-Ceatal-Ismail (km 170-mille 42); d) Le bras St. George (mille 34-km 0); e) be bras Sulina (mille 34-hm 54); f) Les affluents: Cerna dans son bassin inférieur, Jiu, Olt, Arges, Calmatui et Ialomita dans leurs régions de l'embouchure du Danube; g) la vallée inondable. En comparant les dates obtenues dans le secteur roumain avec les dates obtenues dans le secteur tchécoslovaque et soviétique les auteurs montrent que les plus importantes éspèces pour le Danube appartiennent aux tubificides et aux naididées enumérant les éspèces communes pour ces secteurs. A la même conclusion - c'est-à-dire - l'importance des espèces des tubificides et des naididées on arrive en comparant les dates du Danube, Volga et Dniester. En fin de l'exposée on souligne l'importance des Oligochètes comme base trophique pour les poissons benthonophagues, spécialement de la famille des Cyprinides.

Keywords

OligochaetenRumänienDonauBiozönoseTulceaBrăilaPeriphyton