Original paper

Un gite hydrothermal de garniérites: l'exemple de Bou Azzer, Maroc

Ducloux, Jacques; Boukili, Hassan; Decarreau, Alain; Petit, Sabine; Perruchot, Alain; Pradel, Philippe

European Journal of Mineralogy Volume 5 Number 6 (1993), p. 1205 - 1216

45 references

published: Dec 1, 1993
manuscript accepted: Jun 25, 1993
manuscript received: May 18, 1992

DOI: 10.1127/ejm/5/6/1205

BibTeX file

ArtNo. ESP147050506013, Price: 29.00 €

Download preview PDF Buy as PDF

Abstract

Resume Dans le district minier de Bou Azzer, des garniérites formées d'un melange en proportions variables de pimélite (kérolite-Ni) et de népouite (lizardite-Ni) sont décrites au sein d'un massif ultrabasique serpentinisé d'äge Précambrien II. Ces garniérites sont caractérisées par des teneurs très élevées en nickel, partiellement substituées par le cobalt. Leur composition isotopique de l'oxygène (δ18O = +16,5 ‰) et la repartition aléatoire des cations octaédriques Ni et Mg dans le réseau des kérolites indiquent des temperatures de formation supérieures à 25°C. Ces données jointes au contexte d'affleurement (filons carbonates associés à des failles et mineralises par des arséniates de nickel) montrent que ces garniérites se sont formées lors d'une phase hydrothermale précoce de basse temperature. Ce type d'occurrence est décrit pour la premiere fois, alors que les autres gisements de garniérites, actuels ou anciens, proviennent de l'altération latéritique de massifs ultrabasiques.

Keywords

garniéritekérolitelizarditehydrothermalFTIRisotopes de l'oxygèneBou Azzer-Maroc