Original paper

Wyllieite et rosemaryite dans la pegmatite de Buranga, Rwanda

Fransolet, André-Mathieu

European Journal of Mineralogy Volume 7 Number 3 (1995), p. 567 - 576

21 references

published: May 19, 1995
manuscript accepted: Dec 14, 1994
manuscript received: Jun 29, 1994

DOI: 10.1127/ejm/7/3/0567

BibTeX file

ArtNo. ESP147050703011, Price: 29.00 €

Download preview PDF Buy as PDF

Abstract

Résumé La wyllieite et la rosemaryite sont deux espèces minérales nouvelles pour la pegmatite de Buranga. Leur identification s'appuye à la fois sur l'analyse chimique (microsonde électronique et voie humide) et sur les techniques de diffraction des rayons X. Le groupe spatial, P21/n, a été vérifié dans les deux cas. La wyllieite (a = 11,967(2), b = 12,462(3), c = 6,409(1) Å et ß = 114°38´(1´); np = 1,685(2), nm = 1,688(2) et ng = 1,692(2), 2Vobs. = +90°; X = incolore, Y = Z = vert bleu) se présente en grains globuleux vert bouteille intimement associée à la scorzalite, dans les masses de trolleite. Elle est caractérisée par un rapport R = Fetot./(Fetot. + Mn) variant entre 0,41 et 0,47. La rosemaryite (a = 11,977(2), b = 12,388(2), c = 6,320(1) Å et ß = 114°27´(1´); np = 1,723(2), nm = 1,742(2), ng = 1,758(2), 2Vobb. = -80°; X = Y = jaune brunätre, Z = jaune verdätre) se trouve également dans la trolleite mais les grains présentent une couleur brun foncé. R serait plus constant: de 0,44 à 0,46. Ce mineral peut encore être repéré au contact d'une alluaudite-Na□ avec de la montebrasite dans le même gisement mais, dans cette association, R vaut 0,52. La Constance de R suggère que, dans les associations riches en trolleite, la rosemaryite derive de la wyllieite par oxydation, mais aucune preuve texturale n'a encore été observée.

Keywords

wyllieiterosemaryitealluauditepegmatiteRwandawyllieiterosemaryitealluauditepegmatiteRwanda.