Original paper

Séquences de dépôts et tectono-eustatisme à la limite Crétacé/Tertiaire sur la marge sud-téthysienne (Atlas de Marrakech et bassin de Ouarzazate, Maroc)

Marzoqi, Mohamed; Pascal, Andre

Newsletters on Stratigraphy Volume 38 Number 1 (2000), p. 57 - 80

66 references

published: Aug 14, 2000

DOI: 10.1127/nos/38/2000/57

BibTeX file

ArtNo. ESP026003801003, Price: 29.00 €

Download preview PDF Buy as PDF

Résumé

Dans l'Atlas de Marrakech et le bassin de Ouarzazate, l'agencement des dépôts marins littoraux et marginolittoraux du Crétacé supérieur et du Paléogène traduit les mouvements transgressifs et régressifs d'une mer épicontinentale très peu profonde. A ces mouvements marins s'ajoutent les effets d'une tectonique régionale avec un découpage en petits compartiments à subsidence différentielle et leurs basculements, à l'origine de discordances angulaires. Le passage Crétacé/Tertiaire est marqué par une discontinuité majeure bien représentée á l'echelle du domaine atlasique et au-delà (limite de séquence karstifiée de type 1, sensu Vail et al., 1987). Les séries du «cycle» maastrichtien sont composées de deux séquences de dépôts S 0.1 et S 0.2 dont les épaisseurs et les extensions latérales sont très variables: elles sont transgressives et localement discordantes sur le Sénonien. La fin du cycle est liée à un retrait généralisé et de longue durée de la mer crétacée qui serait en rapport avec la grande phase de régression eustatique bien connue ailleurs. Pendant cette longue période d'émersion, la tectonique régionale, déjà marquée dans la subsidence différentielle maastrichienne, a encore accentué la discontinuité. Elle a également contrôlé la situation et la disposition des premiers niveaux marins transgressifs du Tertiaire qui peuvent reposer directement en discordance angulaire sur le Sénonien (lacune totale du Maastrichtien). Du point de vue de la stratigraphie séquentielle, les séquences de dépôts S 0.1 et S 0.2 du Maastrichtien sont interprétées comme du 3ème ordre à la fin d'un cycle de comblement succédant au Sénonien, en période régressive de 2ème ordre (sensu Jacquin et al., 1992). La discontinuité entre le Crétacé et le Tertiaire serait une surface majeure de type T (limite de séquence de type 1 accentuée tectoniquement et caractérisée par une émersion) séparant les deux termes d'un cycle régressif/transgressif de 2éme ordre.

Abstract

In the Atlas of Marrakech and the basin of Ouarzazate, the stacking pattern of the coastal and marginal marine deposits of the upper Cretaceous and Palaeogene displays transgressive and regressive changes of a very shallow epeiric sea. These marine movements are combined with the effects of the regional tectonics that have caused a cutting out in small compartments with differential subsidence and their tilting which witness the angular unconformity origin. The Cretaceous/Tertiary boundary is marked by a major supraregional unconformity (karstic sequence boundary of type 1). Deposits of the maastrichtian "cycle" are composed of two depositional sequences S 0.1 and S 0.2. Their thickness and lateral extension are very variable: they are transgressive and rest locally in angular unconformity on the Senonian deposits. The end of the cycle is bound to a generalized shrinking and of long length of the cretaceous sea that would be related to the important phase of eustatic sea level fall very well known elsewhere. During this long period of subaerial exposure, the regional tectonics, already marked in the maastrichian differential subsidence, have accentuated the unconformity again. It also controlled the situation and the disposition of the first). Cenozoic transgressive levels that can rest directly with an angular unconformity on the Senonian (total hiatus of the Maastrichtian). In term of sequence stratigraphy, Maastrichtian depositional sequences S 0.1 and S 0.2 are interpreted as the end of an infilling sequence occurring after the Senonian in the regressive period of a second-order cycle (sensu Jacquin et al. 1992). Major supraregional karstic surface between the Cretaceous and the Tertiary would be a tectonically enhanced unconformity that separates the two terms of a second-order regressive/transgressive cycle.

Keywords

dépôts marinstectoniqueCrétacéPaléogènemarine depositstectoniccretaceouspalaeogeneAtlas of Marrakech