Original paper

La palynoflore d'un gisement d'ambre de l'Eocène basal du Bassin Parisien (Le Quesnoy, France)

[The pollen flora from Lower Eocene amber deposits in the Paris Basin]

Cavagnetto, Carla

Résumé

Deux sites d’un gisement d’ambre découvert en 1996 dans le Bassin parisien, daté de l’Eocène basal (MP7), ont livré une riche palynoflore comprenant 182 espèces et sous-espèces différentes. Une partie de celles-ci a pu etre mise en relation avec des genres ou des familles actuels (52) vivant surtout sous climat tropical ou subtropical humide. Avec des Normapolles (Plicapollis pseudoexcelsus) et des pollens subtriporés appartenant è des plantes disparues depuis l’Eocène, les pollens d’Apocynacées, Celastracées (Microtropis), Tiliacées, Vitacées et les spores de Pteridophytes sont assez nombreux. On peut observer des variations quantitatives d’un site a l’autre et dans chacun d’eux le reflet d’associations végetales différentes. Si les pollens de plantes aquatiques et de foret marécageuse indiquent la proximité d’un plan d’eau, les lianes, bien représentées, montrent une ouverture dans la végetation le long des cours d’eau. L’apport de pollens de plantes d’arrière-pays n’est pas négligeable.

La palynoflore la plus proche de celle des sites étudiés se rencontre dans le Landenien supérieur d’Epinois, province d’Hainaut et de Loksbergen, province du Brabant en Belgique, appartenant è la zone de Mammifères de Dormaal. Cette zone correspond a la zone palynologique 11 du début de l’Eocène etablie par Krutzsch (1966) et fait partie de la zone SP3 (Meyer, 1988).

Abstract

Two sites in an amber deposit discovered in 1996 in the Paris Basin (MP7) have yielded a rich palynoflora comprising 182 species and sub-species. We could relate a great number (52) of them to extant genera or families specially from tropical or humid subtropical climate. Along with Normapolles (Plicapollis pseudoexcelsus) and subtriporate pollen grains belonging to plants which have disappeared as long ago as the Eocene, the pollen of Apocynaceae, Celastraceae (Microtropis), Tiliaceae, Vitaceae and the spores of Pteridophyta are rather numerous. Quantitative variations are observed from one site to the other and each of them provides testimony of numerous and various plant associations. If pollen grains from swamp forest trees and aquatic plants indicate the proximity of an expanse of water, those of creepers show an opening of the vegetation along the rivers. The quantity of pollen from the back country is fairly important.

The palynoflora most akin to that of the sites investigated is found in the Upper Landenian of Epinois, Hainaut Province and of Loksbergen, Brabant Province, both in Belgium (The mammalian zone of Dormaal). This zone corresponds to the pollen zone 11 of the lowermost Eocene established by Krutzsch (1966) and belongs to the SP3 zone (Meyer 1988).

Keywords

PollenParis Basinlowermost EoceneAmberClimate