Original paper

La sédimentation, cause possible d'orogénèse

Cailleux, M. André

Résumé

L'existence d'une flexure continentale, à la limite entre terre émergée et bassin marin, a été montrée par Johannes WALTHER, par J. BOURCART (1950) au Maroc et dans le golfe du Lion, et par J. TRICART (1949) dans le Bassin parisien, et sa présence paraît bien s'étendre à l'ensemble du globe; et j'ai moi-même proposé d'interpréter comme flexure intracontinentale l'accident sudatlasien, séparant l'Atlas du Bassin saharien intérieur (CAILLEUX 1950). L'un et l'autre type de flexure s'expliquent aisément dans l'hypothèse d'un rajustement isostatique, la terre érodée, donc allégée, se soulevant, et le bassin où s'accumulent les sédiments, s'affaissant. De fait, sur l'ensemble des terres et mers du globe, la compensation isostatique est réalisée, en première approximation (GOGUEL 1948). Or le modelé fluviatile des gorges sous-marines, descendant jusque vers NN-2000 m et les guyots du Pacifique, aplanis vers NN-1800 m, témoignent d'une imposante submersion (BOURCART 1950); et les récents sondages et forages sous-marins décèlent, sur des aires notables, une rapidité de sédimentation de l'ordre du millimètre ou du centimètre par siècle, soit de 500 à 5000 m depuis le début du Tertiaire, donc bien supérieure à ce qu'on admettait communément jusqu'ici. En compensation, une épaisseur de 400 à 5000 m de matière profonde, mobile et peut-être un peu plus lourde, que j'appelerai par convention sima, a dû partir de sous les fonds océaniques et méditerranéens à sédimentation active, pour aller se concentrer dans les zones émergées soumises à forte érosion. Un tel flux, s'il a existé, a présenté une configuration remarquable: son front a dû être parallèle, dans l'ensemble, aux rivages des mers ou bassins intérieurs de l'époque, comme le sont précisément les chaînes montagneuses alpines et andines, et sa direction étant en gros horizontale, son effort a dû être, pour une part, tangentiel. D'où l'idée qu'en venant buter contre le rebord sialique, il a pu contribuer au plissement lui-même.