Original paper

Remarques sur la courbure des chaines Rifaines

Fallot, Paul

Résumé

I. Introduction Il y a bien longtemps que les relations des chaînes calcaires du Rif espagnol avec celles du Sud de l'Espagne préoccupent les géologues. Les lignes générales de la dorsale calcaire rifaine, incurvées à l'E de Tetuan en un arc concave vers le Nord, tendent à se redresser au N de cette ville, et la chaîne du Haus, prolongée par le Dj. Fahies, prend une orientation méridienne puis atteint le détroit de Gibraltar en s'effilant et en se tordant un peu vers le NE. GENTIL, après SUESS, impressionné par l'arc morphologique ainsi esquissé, avait envisagé qu'il s'agissait d'une même unité, poussée de l'intérieur vers l'extérieur de la courbe et chevauchant au moins dans les Anyeras (en Français, Andjéras) seuls accessibles alors, la zone du Flysch qui ceinture la chaîne calcaire. Il raccordait cette chaîne, par Gibraltar, aux unités subbétiques dont, à l'époque, aucun détail n'était connu. Avec A. MARIN et M. BLUMENTHAL, en 1930, puis de 1930 à 1934, j'ai effectué des levers détaillés dans la chaîne calcaire au Sud de Tetuan et des investigations moins complètes au Nord. Ces travaux ont abouti à cette notion que la série calcaire et dolomitique régnant de Tetuan à Pa Benzú paraissait autochtone. D'autre part, M. BLUMENTHAL ayant longuement analysé la région de Cadix et les chaînons bétiques et subbétiques, avait établi, en ce qui concerne le détroit de Gibraltar, que la solution simpliste proposée par L. GENTIL ne pouvait être retenue. Il avait conclu, déjà avant nos travaux communs, que le rocher de Gibraltar appartient à une unité du Pénibétique interne, autrement dit du subbétique le plus interne. Le massif du Dj. Musa et ses annexes s'y relient tout naturellement aussi, et l'ensemble apparaît donc comme une unité espagnole appliquée tangentiellement contre le rebord incurvé de la chaîne du Haus. En 1942, le Professeur SCHMIDT-THOMÉ apporta d'importantes observations à la fois sur la zone du Flysch et sur le Paléozoïque de la zone interne entre Tetuan et Ceuta, où il montra l'existence d'un écaillage à regard Est du Primaire, du Permo-Trias et du Tertiaire. Par ailleurs, il admit que le Lias du chaînon du Haus s'enfonce normalement vers l'Ouest sous la série du Flysch, comme le ferait l'autochtone.