Original paper

Effects of groynes on the morphodynamics of a barred macrotidal beach, northern France

Aubry, Aline; Ruz, Marie-Hélène

Abstract

The central part of Platier d'Oye beach, Northern France, has been steadily eroding and several groynes were constructed on this beach in order to stop the erosion. Data from one field experiment combining hydrodynamic (wave and mean currents) and topographic measurements on this macrotidal beach with intertidal bar morphology, were combined with results of monthly beach profile surveys (five months) in order to highlight the morphological characteristics and morphodynamics behaviour of a ridge and runnel beach located in Northern France. To compare with short-term measurements, medium-term temporal analysis of shoreline recession and accretion were carried out between 2000 and 2005. The aim of this article is to evaluate the influence of groynes on the rate of shoreline change, particularly on ridges and runnels beach morphodynamics. Our results suggest that perpendicular structures disturb longshore currents and wave direction under various hydro-meteorological conditions. Our observations show a destabilisation of the bar/trough system (reduction of the number of bars and foreshore lowering) related to the groynes. Several hypotheses are proposed to explain the poor efficiency of these structures on a medium time scale. French Le littoral du nord de la France est caractérisé par la présence de nombreuses plages macrotidales à barres et à bâches. La plage du Platier d'Oye, qui présente dans sa partie centrale une érosion notable, a été équipée d'ouvrages de défense contre l'érosion marine. L'objectif de cet article est de montrer l'influence d'ouvrages perpendiculaires de type épis sur la morphodynamique d'une plage à barres et bâches en contexte macrotidal. Pour ce faire, des relevés topographiques et des mesures hydrodynamiques ont été effectués durant onze jours ainsi qu'un suivi de profils topographiques durant 5 mois. Enfin une étude à moyen terme de l'évolution du trait de côte entre 2000 et 2005 a été menée. Après analyse, l'évolution de la morphologie de l'estran semble être influencée par les épis, qui perturbent la dynamique longitudinale prépondérante des courants et la direction des houles selon le contexte météorologique. Une déstabilisation du système barres/bâches (diminution du nombre de barres, aplanissement de l'estran), a été également observée à proximité des épis. A moyen terme les épis semblent d'une efficacité limitée pour lutter contre l'érosion marine et plusieurs hypothèses sont envisagées afin d'expliquer une telle situation.